logo
fr / en
Gravure sur bois de bout
04 mars 2018
La période romantique en France correspond à l’essor de l’image dans le texte imprimé. Livres et revues illustrées se multiplient, notamment grâce à l’innovation de la gravure sur “bois de bout”. Le grand atout de la xylographie est de pouvoir être imprimée en même temps que le texte, et donc de pouvoir se mêler intimement à lui, plutôt que d’être reléguée au hors-texte de la lithographie par exemple. Et cette nouvelle façon de graver permet un raffinement, une souplesse dans le trait, proche de la taille-douce.

Crédit: Canovas Frédéric, Vue de Paul et Virginie ouvert sur une illustrations du peintre Meissonnier. L. Curmer, 1838. Figure 4.

Découvertes faites à la conférence de l'Arsenal, La révolution de la gravure sur bois de bout au XIXe (1830-1870), de Valérie Sueur-Hermel.